Coronavirus (COVID-19) : du nouveau pour la vaccination au 6 avril 2021

Dans le cadre de la campagne de vaccination contre le coronavirus (COVID-19) et pour atteindre les objectifs fixés par le Gouvernement, de nouvelles dispositions ont été mises en place pour assurer le bon déroulement de cette campagne. Lesquelles ?


Coronavirus (COVID-19) et vaccination : quelles nouveautés ?

Pour accélérer la campagne de vaccination et garantir son bon fonctionnement ainsi que la sécurité des personnes vaccinées, de nouvelles dispositions ont été mises en place.

Concernant la campagne de vaccination

Tout d’abord, les pharmaciens remplissant les conditions d’exercice de cette profession (diplômes, nationalité, inscription à l’ordre des pharmaciens, etc.), peuvent, pour les besoins de la campagne de vaccination, exercer au sein des pharmacies dites « à usage intérieur » des établissements de soins tels que, par exemple :

  • les établissements et services médico-sociaux (EHPAD, hébergement pour personnes en situation de handicap, etc.) ;
  • les établissements de santé, les hôpitaux des armées, l’Institution nationale des invalides et les groupements de coopération sanitaire ;
  • les installations de chirurgie esthétique ;
  • les pharmacies centrales des armées ;
  • les services d’incendie et de secours ;
  • etc.

Cette aptitude concerne également les pharmaciens à la retraite, mais ne concerne pas les pharmaciens titulaires d’officine.

De plus, depuis quelques semaines, de nouveaux professionnels sont habilités à administrer les vaccins. Cette liste vient d’être étendue aux professionnels suivants :

  • les pharmaciens relevant du service de santé des armées, lorsqu’ils exercent au sein des centres de vaccination ;
  • les inspecteurs de santé publique vétérinaire, en activité ou retraités, détenteurs d’un diplôme, certificat ou titre permettant l’exercice en France des activités de vétérinaire ;
  • les auxiliaires sanitaires relevant de l’autorité technique du service de santé des armées ;
  • les personnes en activité ou retraitées, habilitées à exercer ou ayant exercé la profession de vétérinaire ;
  • les étudiants de troisième cycle en pharmacie, uniquement s’ils ont suivi un enseignement pratique et théorique concernant la vaccination, ou une formation spécifique à la réalisation de cet acte, dispensée et attestée par un professionnel de santé formé à l’administration des vaccins.

En outre, le déploiement des personnels et moyens militaires est également prévu pour renforcer les dispositifs déjà mis en place : installation de centres de vaccination dans les hôpitaux militaires, mise à disposition de personnel, etc.

Enfin, une disposition a également été ajoutée concernant les opérations spécifiques de vaccination menées par le service de santé des armées à destination des militaires et des personnels civils employés par le ministère de la défense : il est précisé que les professionnels autorisés à participer à ces opérations sont les mêmes que ceux qui participent à la campagne de vaccination à destination de la population générale.

Concernant les vaccins

Un nouveau vaccin vient également d’être autorisé dans le cadre de la campagne de vaccination contre le coronavirus (COVID-19). La liste est donc désormais la suivante :

Les vaccins à acide ribonucléique (ARN) messager :

  • le vaccin à ARNm COMIRNATY (BNT162b2) des laboratoires Pfizer/BioNTech ;
  • le vaccin Moderna Covid-19 mRNA.

Les vaccins à vecteur viral :

  • le vaccin Covid vaccine AstraZeneca ;
  • le vaccin COVID-19 Vaccine Janssen.

L’ensemble des dispositions concernant la vaccination sont applicables dans toutes les collectivités d’Outre-mer, à l’exception de la Nouvelle-Calédonie et de la Polynésie Française.

Toutefois les opérations spécifiques de vaccination menées par le service de santé des armées à destination des militaires et des personnels civils employés par le ministère de la défense peuvent toujours être faites sur l’ensemble du territoire français.

Source : Décret n° 2021-384 du 2 avril 2021 modifiant les décrets n° 2020-1262 du 16 octobre 2020 et n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire

Coronavirus (COVID-19) : du nouveau pour la vaccination au 6 avril 2021© Copyright WebLex – 2021