Coronavirus (COVID-19) : du nouveau pour les pharmaciens au 23 février 2021

Dans le cadre des campagnes de vaccinations et de dépistage, le Gouvernement prévoit de nouvelles dispositions pour la rémunération des pharmaciens. Plus exactement, une rémunération est prévue en cas de livraison de vaccins aux médecins…


Coronavirus (COVID-19) : du nouveau pour la rémunération des pharmaciens !

Les pharmaciens occupent une place importante dans la stratégie de lutte contre le coronavirus notamment dans les campagnes de vaccination et de dépistages, ce qui explique l’encadrement de leur rémunération dans ce cadre.

Pour mémoire, lorsque les pharmaciens libéraux approvisionnent en vaccins les établissements et groupements dont leur officine est référente et qui ne disposent pas de pharmacie à usage intérieur (PUI) ou qui ne sont pas rattachés à un établissement de santé, ils bénéficient pour chaque livraison, d’une rémunération forfaitaire de 70 €.

Ces dispositions viennent de faire l’objet d’un aménagement : il est, en effet, prévu que, lorsque les pharmaciens délivrent des vaccins contre le coronavirus (COVID-19) et du matériel d’injection aux médecins, ils peuvent facturer un honoraire de 3,45 € HT auquel s’ajoute une majoration de 0,10 € HT par flacon supplémentaire délivré au-delà de 1.

Notez par ailleurs que le Gouvernement précise que les actes de prélèvements salivaires pour détection du virus du SARS-CoV-2, ne sont pas facturables dans le cadre d’un diagnostic « itératif » (répétitif) ciblé à large échelle sur population fermée.

Source : Arrêté du 22 février 2021 modifiant l’arrêté du 10 juillet 2020 prescrivant les mesures d’organisation et de fonctionnement du système de santé nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire

Coronavirus (COVID-19) : du nouveau pour les pharmaciens au 23 février 2021 © Copyright WebLex – 2021